Groupe charentais de pédagogie institutionnelle

Les moments d'écriture dans une classe de MS, GS et CP - Colette Bordas - PDF Imprimer Envoyer
    Le cahier « j’écris »

Dans ma classe, chaque enfant en possède un, de la moyenne section au CP. Il est petit, (17x22) les histoires courtes y trouvent tout autant leur place que les longues.

Le temps d’écriture dure 45 minutes et deux équipes par semaine (8 élèves) écrivent une histoire qui sera présentée le vendredi suivant au moment du choix de textes.

Je suis assise avec l’équipe qui écrit et, pendant qu’un élève écrit ou recopie un mot, je peux en aider un autre en orthographe.

Un enfant peut aussi commencer par dessiner son histoire sans perdre de temps, sur des carrés de papier épais qui sont collés sur la moitié de chaque page.

Le texte peut aussi être présenté lors de la séance « présentations » du mardi matin.

Ce moment d’écriture est aussi un temps d’entraide important car celui qui sait va montrer à l’autre ou bien le modèle ou bien comment le trouver.

Ainsi chaque semaine, 8 textes environ, sont produits lors de ces ateliers. D’autres le seront lors du travail individuel ( albums, recherches documentaires, lettres aux correspondants…)

 

Une écriture de « petit » en début d’année en dictée à l’adulte avec un tout début d'écriture personnel par comparaison avec des syllabes connues :

 

Puis l’enfant investit peu à peu l’écriture en s’aidant de textes déjà écrits, des outils de la classe…l’adulte complète et vérifie…


 

Les albums individuels

Dès la rentrée, des cartons blancs sont découpés dans différentes formes (rectangulaire ou carrée) et sont disponibles dans des panières pour inciter les élèves à coller dessus leur histoire ou écrire directement sur le carton puis illustrer le texte ensuite.

Deux feuilles suffisent à faire un album et il ne reste plus ensuite qu’à les assembler avec un papier adhésif.

L’histoire sera présentée devant la classe quand l’album sera terminé. La rapidité de la confection et de l’écriture permet aux plus petits de fabriquer et écrire seuls leur album.

 

Les exposés documentaires

Pendant le temps d’écriture en ateliers, des élèves peuvent choisir, plutôt qu’une histoire, de préparer un album documentaire.

Ils cherchent alors dans des livres ou documents, le thème qui les intéresse et avec de l’aide ils écrivent au brouillon les questions qui vont guider leurs recherches.

Là encore, ce travail ne se fait pas isolément même quand l’élève travaille seul. Il peut à tout moment trouver de l’aide auprès d’un autre ou auprès de moi.

Ce travail sera présenté une fois l’album terminé avec le texte recopié et les illustrations qui s’y rapportent.

 

La lettre aux correspondants

C’est aussi dans ce temps d’écriture que chacun commence à préparer sa lettre individuelle. C’est aussi là que l’équipe, après discussion avec la classe entière, commence à rédiger le brouillon de la lettre collective.

Même si certains ont des compétences très limitées, ils ont leur place dans l’équipe d’écriture car ils peuvent essayer de recopier ou aider à trouver des idées pour améliorer le contenu de la lettre. qu'elle soit collective ou individuelle.

 

 

Colette Bordas, Javrezac, 2011