Groupe charentais de pédagogie institutionnelle

Le métier de géographe - Isabelle Verger PDF Imprimer Envoyer

 

Les métiers, un outil au plus près de la classe et des élèves, sans cesse à inventer

L’année dernière, un nouveau métier a été introduit dans ma classe de CE/CE2 : le métier de géographe.

J’avais une classe de CE1/CE2 pour la deuxième fois alors que depuis plusieurs années, j’ai surtout eu des CP/CE1. J’avais remarqué que les élèves, durant les moments de parole, évoquaient de nombreux lieux : des villes, des départements, des régions, des rivières, des montagnes, des pays, des océans, des continents…Je propose au conseil d’ acheter une carte du monde et une carte de France avec l’argent de la coopérative de classe et d’avoir dans la classe le métier de géographe. Comme c’est l’usage dans notre classe, j’explique le métier :

L’apprenti géographe* recevra un carnet qu’il apportera à chaque moment de parole : Quoi de neuf, Présentations, Poésie, Conseil, Boîte « Je me demande », Musique et Chant. Il notera chaque lieu sur le carnet puis il le recherchera sur nos cartes avec l’aide du dictionnaire pendant les moments de métiers. Chaque matin, l’apprenti géographe présentera les lieux nouveaux puis demandera à un élève de venir montrer les lieux déjà localisés. Cela durera cinq minutes.

Elodie, une élève de CE2, demande la première ce métier au conseil. Je ne m’attendais pas du tout à elle car c’était une élève un peu en retrait, immature, n’essayant jamais de travailler seule. Puis, Clara, une élève de CE1, s’est inscrite pour l’aider. Toutes les deux m’ont impressionnée par le sérieux et l’intérêt qu’elles ont portés à leur métier qu’elles ont gardé jusqu’à la fin de l’année. Les élèves, au moment du métier du géographe étaient attentifs et ont appris à localiser de nombreux lieux. Au bout d’une année, le carnet en comptait environ soixante-dix.


Cette année, j’ai un CP/CE1. J’ai proposé dès le début de l’année ce métier et j’ai d’acheté une carte d’Europe. Nous sommes abonnés au Petit Quotidien qui est, chaque jour, présenté par un élève. Le métier du géographe nous est très utile et les élèves associent les lieux aux évènements comme ils les associent aussi à la vie de leurs camarades. J’ai photocopié les 3 cartes que nous utilisons pour que chaque élève puisse au fur et à mesure colorier les lieux dont nous avons parlé. Un moment est prévu dans l’emploi du temps pour cela. Maxim, un élève de CE1, a appris le métier et a formé un apprenti, un élève de CP.

Nous avons apporté des améliorations. Nous avons décidé de donner la parole à un élève volontaire pour venir montrer les lieux et de noter ceux qui étaient déjà venus sur la liste des élèves pour que chacun puisse le faire à son tour. Dans le carnet, le géographe différencie les lieux de France, d’Europe et du monde avec une couleur différente. Beaucoup de notions de géographie se mettent en place à travers ce métier :les points cardinaux, les distances relatives, les pays du nord et les pays du sud, les pays chauds et les pays froids, les pays riches et les pays pauvres…

Ce métier participe à la mise en place progressive d’une culture de classe en relation avec la culture de tous.

Isabelle Verger, Cognac, 2005